Nom de Zeus

Le 26 octobre 2020

Myriam était remontée ce jour-là. Elle venait de découvrir avec incrédulité et colère qu’en l’espace de quelques jours le Quick de Saint-Jean-de-Vedas où nous avions nos habitudes lors de nos va-et-vient entre Auvergne et Provence venait d’être démantelé. La mascotte à la tête de burger et aux cheveux de frites avait été déboulonnée comme en Martinique les statues de colonialistes. Les enseignes criardes avaient disparu, seule barrière au puissant soleil méditerranéen qui applique implacablement son filtre de décoloration, il ne restait que leur empreinte sur les façades. Les meubles avaient été empilés dans l’ancienne salle de restauration devenue un purgatoire avant la décharge. Le parking vide avait été condamné, on y avait entreposé au centre une benne métallique délabrée, comme autrefois on construisait les gibets sur les places publiques, afin que tout le monde puisse bien assister à l’application de la sentence.
Au premier plan, un panneau enthousiaste faisait état de la victoire de l’Amérique sur la Belgique, bientôt on ouvrirait ici un Burger King rutilant. Lequel utiliserait pourtant le même code couleur et servirait peu ou prou la même mixture ultra-transformée que son adversaire défait.

Dimanche, on a trouvé un Quick pas trop loin de la maison pour satisfaire l’incompréhensible addiction de Myriam. On a découvert que l’enseigne en voie d’extinction distribue actuellement des verres « Retour vers le Futur  » avec son burger-phare. J’ai donc commandé au drive « le truc qui permet de gagner le verre de Marty McFly » , on m’a dit que c’était le « menuhixeltchizemax » . « Ah bon, ça fera l’affaire » . De toutes façons, quel que soit mon choix, ça a toujours à peu près le même goût. En plus je ne sais jamais quels noms portent les burgers, et même quand je me souviens parfois des plus célèbres d’entre eux, je confonds alors McDo et Quick. Je vais donc continuer à viser les opé spé et à me baser sur les babioles pour passer mes commandes.
Sans surprise, le verre est vraiment très moche. Mais il arrive au bon moment car on était en plein dans le visionnage de la célèbre trilogie des années 80 avec Jade. De retour à la maison, elle voulait même boire dans le verre hideux tout en regardant le troisième volet. Ce petit côté perfectionniste m’inquiète un peu. Ce matin, elle ne cesse de répéter le juron d’Emmett Brown, en imitant sa voix : « Nom de Zeus ! ».
Ca la fait beaucoup rire. Et son rire étant presque aussi contagieux que le covid-19, les nôtres ne tardent pas à résonner à leur tour. Ca fait du bien, on ne rit jamais assez. J’envie les ados qu’on prend toujours pour des demeurés sous prétexte qu’ils passent leur temps à rire. En fait, ce sont eux qui ont raison, mais ils ne le savent pas encore.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mehdi

    le 26 octobre 2020

    Toujours un régal vos articles merci beaucoup.

  2. lightman

    le 27 octobre 2020

    Merci !