Il y a 13 heures

Aubagne et Dicker

"Je suis né dans la ville d'Aubagne, sous le Garlaban couronné de chèvres, au temps des derniers chevriers"Marcel Pagnol. Aubagne. Ce nom est évocateur pour peu qu'on ait lu Pagnol, par exemple La Gloire de mon Père. Evocateur peut-être pas d'un paradis perdu, mais au moins d'une période révolue, celle d'une France rurale et méridionale,…
Il y a 7 jours

Modernité et vulgarité

"C'est quoi ce bordel ?" C'est sorti tout seul ce matin, au saut du lit. A cause du temps. C'est le premier jour depuis un mois où le ciel est couvert et le thermomètre affiche guère plus de 20 degrés au petit matin. Dans le Cantal, je priais pour que la pluie s'arrête, ici on…
Il y a 2 semaines

Du Cantal et des ballons

Cette fois-ci, on a coché un certain nombre de cases depuis notre emménagement. La maison est maintenant presque entièrement décartonnée. Malgré ma déclaration d'amour en faveur de l'entreprise Michel Visy, je commençais à devenir allergique aux cartons de déménagement en attente de déballage. On va pouvoir enfin se consacrer à des choses plus sérieuses, comme…
Il y a 4 semaines

Plans commercial et militaire

L'A51 était fluide et la chaleur déjà bien installée lorsque nous avons pris la route, pour sacrifier à un rituel sudiste dominical : "aller à Plan". En plus de mots : "faire ses courses à Plan de Campagne", l'une des plus grandes zones commerciales d'Europe, ouverte même le dimanche. Plus de cinq cents magasins étalés…
Il y a 2 mois

On cartonne

Plus se rapproche l'échéance translative, et plus on cartonne. Au sens premier, on remplit des cartons, car au figuré, on ne peut pas dire qu'on connaisse un succès grandissant au fil des jours. Après un dépôt-don chez Emmaüs et avant une transaction discountée sur LeBonCoin, il reste le temps de quelques lectures, menues et légères…
Il y a 2 mois

La tournée d’adieu

Après avoir savouré un pique-nique, un second, puis un repas de famille (avec un exceptionnel couscous cuisiné par Le Riad à Paulhac), là on est quasiment revenus à la normale de nos relations sociales. Si l'on excepte la disparition des bises, qui rend les premières secondes des retrouvailles toujours étranges : personne n'ose s'approcher, on…
Voir plus d'articles