Le bilan de l'année

Le 31 décembre 2018

En ce dernier jour d’année 2018, il est temps de faire un point sur l’année qui s’achève. Je m’aperçois que c’est seulement le quatrième billet publié sur ce blog au cours de cette année. L’exercice me manque un peu, car il m’aidait à faire le point régulièrement et m’obligeait à une prise de recul sur mes actions. Par conséquent, en guise de bonne résolution, je m’engage à poster ici plus souvent. D’ailleurs, vous avez peut-être remarqué que ce blog est en cours de migration. Hébergé par Typepad depuis 2003, j’ai entrepris l’été dernier sa migration sur WordPress, sous l’adresse pissavy.com. Celle-ci devrait s’achever d’ici quelques semaines avec normalement un design plus pro, et une meilleure hiérarchisation de l’information.

Catapulte

Si je n’ai pas beaucoup blogué cette année, c’est avant tout parce que je consacre une grande partie de mon temps à Catapulte, cet incubateur d’entreprises innovantes créé l’an dernier et basé à Aurillac dans le département du Cantal. Structurés en association d’intérêt général, nous avons réussi à attirer autour de nous de nombreuses parties prenantes : 70 adhérents (dont 15 entreprises) et plusieurs partenaires qui nous soutiennent : Caisse d’Epargne, EDF, Ithaque Online* pour les acteurs privés ; la CCI du Cantal, la CABA, le département du Cantal, la ville d’Aurillac pour les collectivités.
Nous avons accompagné 8 projets d’entreprises dans des domaines variés. Certains sont en plein lancement d’activité, ou bien poursuivent leur belle croissance, un autre est en train de lever des fonds, pour d’autres le challenge s’avère plus compliqué. Ce sont en tous cas de belles satisfactions que de voir de beaux projets innovants se lancer dans un territoire rural qui en manque cruellement.

C’est d’ailleurs la raison de notre action : permettre de dynamiser la création d’entreprises dans le Cantal, seule façon de tirer le territoire vers le haut et stopper l’hémorragie tant démographique qu’économique, et d’enrayer la sinistrose. Le Cantal n’est d’ailleurs pas différent de ces innombrables territoires ruraux qui sont trop souvent les laissés-pour-compte de la mondialisation, et dont sont issus les « gilets jaunes », dont je ne partage par ailleurs ni le mode d’action, ni le ressentiment voire la haine vis à vis de toute forme d’autorité…

J’ai été cette année beaucoup dans l’opérationnel, et je tâcherai en 2019 de prendre un peu de hauteur afin de faire partager notre vision à un maximum de parties prenantes. Le but est d’être le fer de lance du renouveau économique des territoires ruraux. Et cela ne passera que par plus de projets, plus d’innovation, et surtout pas par le repli sur soi ou la résignation actuels. Pour cela, nous aurons encore plus besoin de partenaires, d’entreprises mobilisées, de porteurs de projet enthousiastes, et d’élus avisés et attentifs au développement de l’économie de leur territoire.

Cantal Business Angels

Dans le même temps, à Cantal Business Angels, nous avons participé au financement de La Halte Paysanne, un magasin de producteurs bio qui s’est ouvert à Maurs en cours d’année. Une belle initiative structurée en SCIC et qui est un bel exemple d’initiative économique qui profite à la fois aux clients, aux producteurs et à la collectivité toute entière. Ce genre de projets vertueux doit être soutenu à tous les niveaux.
Notre activité est cependant toujours réduite par le manque de projets cantaliens qui nous sollicitent. Heureusement, un autre projet est en cours d’instruction et pourrait déboucher sur un investissement au premier trimestre 2019.

Lectures vs réseaux sociaux

Depuis quelques mois, j’ai décidé de freiner considérablement ma présence sur les réseaux sociaux considérant que c’était une perte de temps. Mais ça, on le sait depuis le début : si Google a été conçu pour nous faire gagner du temps, Facebook lui a toujours voulu nous en faire perdre. Ce qui est nouveau c’est qu’en plus d’une perte de temps, les réseaux sociaux s’avèrent nuisibles dans la mesure où 95% des posts qui s’y trouvent sont inutiles, stupides ou haineux. Parfois les trois à la fois ! Je n’ai pas encore fermé mes comptes, mais j’ai limité mon usage des réseaux sociaux au minimum, utilisant Buffer pour poster, et ayant désactivé mon fil d’actu avec l’extension Chrome « News Feed Eradictaor for Facebook ».
Grâce à ce temps gagné, j’ai beaucoup lu. Parmi ce que j’ai lu ces derniers mois, je retiens le 3ème tome de la trilogie de Yuval Noah Harari qui s’intitule 21 leçons pour le XXIème siècle. C’est ce que j’ai lu de plus intelligent depuis longtemps. J’ai d’ailleurs trouvé ce troisième volet nettement au-dessus du deuxième (Homo Deus). L’auteur renoue finalement avec la belle maîtrise de Sapiens, le 1er tome, au succès planétaire.
Je retiens aussi La 25ème Heure ouvrage indispensable sur la productivité et qui n’est pas rasant, ce qui est plutôt rare dans cette catégorie !
Enfin, j’ai aimé aussi L’Âge de la connaissance d’Idriss Aberkane, même si cet ouvrage reprend en grande partie les conférences que donne l’intéressé et qui sont accessibles sur Youtube.

Comme vous le voyez, l’année 2018 a été féconde. Je souhaite que 2019 soit encore plus animée. Nous devons arriver à faire véritablement décoller Catapulte, à trouver des partenaires durables et un modèle économique viable, afin que l’on puisse penser à autre chose que la logistique, l’administratif et qu’on consacre toute notre énergie à accompagner les entrepreneurs innovants du territoire. Et pourquoi pas aller au-delà en suscitant de nouveaux projets. Puisqu’on manque de projets, soyons à la source de nouveaux projets nous-mêmes !

En tout état de cause, si les sujets évoqués ici font écho à vos préoccupations, n’hésitez pas à commenter ce billet ou à me contacter. J’en serai ravi. Sur ce, je vous souhaite à tous un très bon réveillon, et surtout une excellente année 2019 !

*Ithaque Online est une société que j'ai lancée en 2013

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *