La biographie de Léonard de Vinci

Le 25 mai 2019

Vacances de février dernier (2019), petite excursion familiale en bords de Loire. On cherche à visiter quelques châteaux emblématiques à proximité de Tours. On choisit Villandry (choix discutable pour la saison), et surtout le très beau château d’Amboise. C’est là que je découvre, à ma grande surprise que la tombe de Léonard de Vinci, se trouve là dans une petite chapelle qui jouxte le célèbre château de François Ier.

J’y vois un signe dans la mesure où quelques jours plus tôt, à la recherche de lectures inspirantes, j’ai justement pré-commandé la biographie de Léonard par Walter Isaacson (qui est aussi le biographe de Steve Jobs, et l’auteur des Innovateurs)… L’ouvrage sortira en France début mars, juste avant le pentacentenaire de la mort du génie italien. Un beau pavé de 500 pages illustré de dessins, peintures et nombreux extraits des codex (pages manuscrites reliées en carnets) rédigés par Léonard.

Si j’écris cette note, c’est pour vous dire tout le bien que je pense de cet ouvrage qui vous immerge dans la vie de Léonard au beau milieu de la Renaissance italienne. On a l’impression d’être dans son atelier à Florence puis à Milan, de croiser ses contemporains, amis, mécènes, ou rivaux : le tourmenté Michel-Ange, Raphaël qui fut son élève, son ami Machiavel, mais aussi la famille Médicis, le cruel César Borgia, les rois de France Louis XII et François Ier, le pape Léon X…

De Léonard, on connaît tous l’incontournable Joconde, la Cène ou l’homme de Vitruve, mais pas forcément sa curiosité insatiable, sa créativité débordante, sa capacité à être à la fois un artiste de génie, un ingénieur, inventeur, architecte, hydraulicien, anatomiste, géographe… Et puis, on découvre que Léonard a un défaut majeur : la procrastination ! Ce qui du coup rend le génie plus accessible, plus humain.

Tout cela m’a donné terriblement envie de retourner à Amboise voir l’exposition qui se tient actuellement au Clos Lucé (la résidence de Léonard à côté du Château d’Amboise). Et puis de retourner à Florence revoir cette ville magique, sa cathédrale Santa Maria, l’une des plus belles au monde, et la galerie des Offices en m’attardant sur les oeuvres de Léonard et ses contemporains que je vois désormais sous un tout autre jour. Et puis, je veux aussi aller à Vinci sur les traces du jeune Léonard, à Milan pour voir la Cène…

Tombe de Léonard dans la chapelle Saint-Hubert, et buste dans la cour du château d’Amboise
Dans la même catégorie

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Gilles

    le 25 mai 2019

    En dehors de l’exposition, le Clos-Lucé est bien sympathique à visiter en famille !